HALLUX VALGUS

Cette pathologie touche le gros orteil (hallux) en le déviant vers l'extérieur mais également le métatarsien en le déviant en dedans. Il s'agit d'une déformation acquise au cours de la vie et qui, lorsqu'elle devient douloureuse, peut nécessiter un geste chirurgical.

hallux valgus.png
 

La chirurgie a pour but de réaligner l'hallux et le métatarsien en pratiquant des ostéotomies (fractures) et en les fixant par des vis et des agrafes.
Cette chirurgie s'effectue dans la majeure partie des cas en ambulatoire, c'est-à-dire que le patient rentre le matin et sort le soir même de l'hôpital.
En fonction de l'examen clinique qui aura été effectué lors de la consultation, il se peut qu'il soit nécessaire d'effectuer des gestes complémentaires sur votre pied afin de traiter les pathologies associées (soit des métatarsalgies au niveau des autres orteils soit des griffes d'orteils). Ces gestes complémentaires sont généralement effectués par chirurgie percutanée ou chirurgie mini-invasive.
Cette intervention est le plus souvent menée, en l'absence de contre-indication, sous anesthésie locorégionale qui consiste à n'endormir que le membre inférieur concerné. Les anesthésistes vous indiqueront et choisiront le mode d'anesthésie le mieux adapté à votre personne.

chirurgie hallux valgus.jpg
 

L'appui vous sera autorisé immédiatement mais sous couvert d'une chaussure particulière dite chaussure à décharge de l'avant-pied. Celle-ci devra être conservée pour TOUS les déplacements pendant 6 semaines. 

Un pansement sera effectué au bloc opératoire à la fin de l'intervention et fait partie intégrante de la procédure. Il devra être conservé 3 semaines. Les cicatrices seront ensuite massées quotidiennement par le/la patient(e) pour être assouplies et devront être protégées du soleil pendant la première année.

La rééducation qui est un élément essentiel du traitement, devra être débutée dès le lendemain de l'intervention. Elle sera double, une partie étant effectuée par la patiente elle-même tous les jours, et l'autre partie par un kinésithérapeute. Celle-ci sera poursuivie régulièrement les 6 premiers mois.

Les suites opératoires sont généralement longues. Le pied reste généralement oedematié entre 4 et 6 mois. Le résultat final est généralement atteint entre le 6ème mois et la fin de la première année.

Des complications, bien que très rares, peuvent survenir comme dans toute chirurgie : récidive, fractures, inflammation exagérée (algoneurodystrophie), infection ou arthrose. Celles-ci peuvent faire l'objet d'un traitement spécifique. Le délai de récupération peut alors être allongé. 

Le chaussage reste large jusqu'au 3ème mois et le port de talon est possible à partir du 4ème ou 5ème mois. 

L'arrêt de travail est de 2 mois.

Le sport est généralement repris vers le 4ème mois pour les sports "doux" (natation, vélo) et entre 6 mois à 1 an pour les plus violents.  

chaussure_décharge.jpg